Autres

La différence : un atout au cœur des Entreprises de Travail Adapté (ETA)

J’ai été sensibilisée au monde des entreprises de travail adapté depuis une visite chez Axedis à Wavre, qui m’a fait découvrir une entreprise proche de ses ouvriers et employés et productive ! Ce secteur prometteur offre ses services aux entreprises, aux administrations publiques mais aussi aux particuliers.

Visite d'Axedis

Quelle est la différence entre une ETA et une entreprise classique ?

Pour le consommateur final, il n’y a pas de différence dans la qualité du service et du produit. Pourtant, une ETA est une entreprise dont la première mission est d’intégrer des personnes qui, en raison de leur handicap (physique ou mental), ne peuvent pas travailler dans le circuit « classique ».

Autrement dit, l’ETA offre un travail utile et rémunérateur à ces personnes et leur permet d’entrer dans la vie active en fonction de leurs compétences. Les ETA sont subventionnées par la Région wallonne qui comble le pourcentage de handicap du travailleur, ce qui leur permet de rester compétitives.

26231597_10155274638156365_7133082553879039653_n

Combien en existe-t-il en Wallonie ?

Il y a 55 ETA en Wallonie, dont 3 situées en Brabant wallon. Véritable vecteur économique, ce secteur emploie 9.500 personnes dont 8.000 personnes en situation de handicap, engagées en majorité sous CDI.

Dans quels domaines sont-elles spécialisées ?

Afin d’assurer un emploi réellement adapté à chacun, la plupart des ETA sont pluriactivités. Elles ont déjà ravi des grandes enseignes comme Nike, Delhaize ou Colruyt.

Concrètement, un tiers des ETA assurent des activités d’emballage, 14% développent des activités en rapport avec le bois et l’horticulture, et presque 6% travaillent dans l’alimentation. Les autres domaines touchent au nettoyage, au textile, au bâtiment, à l’électronique, à l’électricité, au plastique, à la mécanique et aux métaux.

26815001_10155274638051365_1302321775513812521_n

Un exemple d’ETA dans le Brabant wallon, Axedis :

Bel exemple de réussite, cette entreprise de travail adapté (située à Limal) emploie 167 travailleurs (dont 85% sont porteurs d’un handicap) et a enregistré un chiffre d’affaire propre de 2,3 millions d’euros grâce à son expertise dans les domaines suivants : manutention, conditionnement et emballage, montage électrique, montage mécanique, imprimerie, lettrage grand format, petits travaux en bâtiments ou encore préparation de commande.

Malgré tout, il faut savoir que le travail des ETA est parfois entravé par la lourdeur de certaines procédures administratives …  (Pour en savoir plus, découvrez la question que j’ai adressée à la Ministre Greoli concernant les procédures de l’AVIQ)

Convaincue de l’impact positif réciproque que s’apportent ces sociétés et leurs travailleurs, je vous encourage à faire appel à leurs services afin de soutenir ces initiatives qui contribuent à un mieux vivre collectif.

Contacter une ETA en Brabant wallon :

Obtenir plus d’informations http://www.eweta.be/